mobirise.com

Odile BONNEAU

...

et si Paul Le Cour avait raison

ISBN 9782374550077 PRIX 11,00€ 148 PAGES

Auteur de plusieurs livres dont l’Evangile Esotérique de Saint Jean et l’Ere du Verseau, Paul Le Cour, né à Blois le 5 avril 1871 et décédé à Vincennes le 5 février 1954, consacrera toute sa vie à la recherche des traces laissées par une civilisation disparue, détentrice d’une Connaissance perdue dont, pour qui accepte de porter un autre regard sur les choses, il est possible de retrouver ici et là quelques traces, ne serait-ce que dans les symboles qu’ont laissé aux chercheurs sincères les constructeurs des cathédrales et de nombre de châteaux et demeures.
Cette civilisation n’est autre que celle de l’Atlantide, continent qui l’a fait rêver lorsque, très jeune, il en découvrait l’existence dans l’œuvre de Jules Verne et dont, plus tard, il a trouvé confirmation de l’existence en étudiant les écrits de Platon. Il mettra à profit les nombreux voyages d’études et ceux que ses conférences l’amèneront à effectuer pour continuer ses travaux.
Persuadé par ailleurs que la vie ne s’arrête pas après la mort physique, il s’occupera pendant dix ans d’études spirites et métaphysiques accompagnées d’expériences qui lui apporteront les preuves qu’il recherche.
Il crée en 1927 l’Association et la Revue Atlantis dont les études d’archéologie scientifique et traditionnelle, de symbolisme, d’ésotérisme et d’histoire comparée des religions lui permettent de transmettre le fruit de ses recherches à ceux qui se posent les mêmes questions que celles qui le préoccupent.
Si une partie de ses observations a été confirmée, et si cependant l’existence de l’Atlantide reste toujours une énigme, il n’en reste pas moins que le désir qu’il avait d’enseigner à ceux qui le souhaitaient la philosophie qui était la sienne pour l’instauration d’un monde meilleur est toujours d’actualité dans le monde troublé qui est aujourd’hui le nôtre.